COMMENT ARRÊTER DE DOUTER ?

Le porteur tibétain

1. Bienvenue

Bonjour à vous tous. J’ai décide de vous partager une petite histoire que j’ai reçue par Internet. Elle est porteuse d’espoir et vous permettra de rester fidèle à ce que vous êtes. Utilisez au maximum le ou les talents que vous avez reçus à votre naissance et surtout, ne jamais juger votre propre valeur.

Tel que promis, voici cette belle histoire :

Un vieux porteur tibétain devait chaque jour ramener à son village de la farine de blé produite dans une région avoisinante, à l’aide de paniers d osier accrochés de part et d’autre d un bâton appuyé sur ses épaules.

L’un des paniers avait une fissure de laquelle s’écoulait continuellement un peu de farine tout au long des huit kilomètres séparant les deux villages.

Au bout de 5 annexes, le panier perce n’en pouvait plus de voir qu’il exécutait si mal son travail en trichant son maître du quart de sa marchandise chaque jour. Le panier, indigne et attriste, tomba en profonde dépression, voyant son panier jumeau transporter fidèlement toute sa cargaison quotidiennement.

« Maître, je ne suis pas digne de poursuivre ce travail. Je perds chaque jour de ta précieuse marchandise depuis 5 ans. Pourquoi ne me jettes-tu pas ? Pourquoi tolères-tu cette incompétence ? Il vaudrait mieux pour toi de me détruire et te réchauffer en faisant brûler ce qui me reste de charpente. “

« Cher panier j’apprécie ton humilité et ta franchise. Viens, j ai quelque chose a te montrer. »

Le vieux porteur emmena son panier sur la route habituelle et lui montra tous les animaux, insectes et oiseaux qui avaient élu domicile le long du sentier.

« Crois-le ou non, tu es responsable de toute cette vie ! C’est grâce à ce que tu appelles ton « imperfection » que tous ces êtres vivants ont reçu depuis 5 ans leur part de nourriture. Des milliers d’insectes, d’oiseaux et d’animaux te doivent la vie. Je suis fier de toi. »

C’est toujours un grand plaisir de partager avec vous des textes aussi inspirants et des idées qui vous aideront à aller de l’avant et confiant.

Johanne Bleau –
www.johannebleau.nsedreams.com –
johannebleau@mynuskin.com


Distributeur des produits de beauté Nuskin et des produits santé de Pharmanex depuis 11 ans.


Nouvellement localisé sur l’Internet
Très axée sur le développement personnel, sur la beauté et sur la santé.


Travaille depuis 22 ans dans la domaine de la finance et désire développer mes connaissances dans le secteur de la vente de réseau. Aime les contacts humains et aime la vie.

Source: http://www.contenulibre.com/73-motivation

Développez votre confiance en vous

“Je n’ai pas confiance en moi. ” J’ai entendu cette phrase à de nombreuse reprise. Mais que veut-elle dire exactement ?

Souvent nous confondons la confiance en soi et l’estime de soi.

Qu’est ce que l’estime de soi ?
“Estimer” vient du latin “estimare” qui veut dire “déterminer la valeur de”.
Avoir de l’estime de soi, c’est donc être capable de déterminer avec lucidité notre propre valeur. C’est reconnaitre ses qualités, ses compétences, accepter ses forces et ses faiblesses.

Qu’est ce que la confiance en soi ?
C’est la capacité de faire ou d’apprendre à faire. Avoir de la confiance en soi, c’est oser paser à l’action malgré la peur.

L’estime et la confiance interagissent entre elles.
Si j’estime avoir de la valeur cela va me donner de la force pour passer à l’action.
Si je focalise sur mes défauts, si je pense que je suis une personne sans importance, j’aurai du mal à agir.
Lorsque j’ose faire de plus en plus de chose, je prends confiance et je deviens plus fier de moi, mon estime augmente. A l’inverse si je n’ose pas passer à l’action, je vais peut-être me considérer comme lâche, peureux et mon estime va diminuer.

Pour agir efficacement et dépasser les blocages, il est important de savoir s’il s’agit d’un manque de confiance ou d’estime.

Comment reconstruire l’estime de soi ?
L’estime de soi est influencée par le regard que nos parents ont porté sur nous. Souvent les parents, les enseignants, les employeurs,…, ont tendance à relever les erreurs, les échecs. Les médias, la société définissent le portrait de la personne idéale. Et nous nous mettons à nous juger en fonction de cette personne idéale.

Pour reconstruire l’estime, il faut apprendre à s’accepter comme on est, avec nos qualités et nos défauts.
Avoir une bonne estime c’est prendre conscience que nous ne sommes ni supérieur ni inférieur à l’autre mais égale.


Voici un exercice pour nourrir l’estime de soi :

Listez 20 qualités (pas une de moins !) Si vous n’en trouvez pas minimum vingt, demandez à votre famille, vos amis, collègues, …
Répétez chacune de ces qualités chaque jour.
Notez au moins 5 qualités sur des post-it et collez les dans votre chambre, sur le mirroir de votre salle de bain, sur le frigo. A chaque fois que vous passez devant un post-it, respirez et ressentez cette qualité en vous.
Chaque fois que vous avez un doute, reprenez votre liste et liser là.
Vous pouvez évidemment compléter votre liste au fil des jours si vous découvrez de nouveaux talents.

Passionnée de développement personne, Cindy Theys est formatrice – accompagnatrice depuis 7 ans.
www.nomadity.be

Source: http://www.contenulibre.com/73-motivation

Comment atteindre le succès

Des hommes ou des femmes essayent sérieusement de réussir mais ils échouent. Voilà la plus grande tragédie de la vie !

Vous trouverez dans cet article une description des dix causes principales de l’échec. Analysez la liste, testez-la vous-même, point par point, afin de découvrir les causes qui vous privent du succès.

– LE MANQUE DE BUT BIEN DÉFINI DANS LA VIE:
Il n’y a aucun espoir de succès pour celui qui n’a pas de but bien précis et défini.

– LE MANQUE D’AMBITION D’ALLER AU-DELÀ DE LA MÉDIOCRITÉ:
Il n’y a aucun espoir de réussir pour celui qui est tellement indifférent qu’il ne veuille ni réussir sa vie, ni payer le prix de l’effort.

– UNE ÉDUCATION INSUFFISANTE:
Ce handicap peut être soigné facilement. L’expérience a montré que les personnes les mieux instruites sont souvent des autodidactes.

– LE MANQUE D’AUTODISCIPLINE:
La discipline vient du contrôle de soi. Cela signifie qu’on doit contrôler tous ses défauts. Avant de pouvoir contrôler des situations, vous devez d’abord savoir vous contrôler vous-même. La maîtrise de soi est la tâche la plus difficile de tout le monde.

– UNE MAUVAISE SANTÉ:
Personne ne peut savourer un succès sans être en bonne santé. En général, les causes de la mauvaise santé peuvent être contrôlées et maîtrisées.

– L’HÉSITATION:
C’est une des causes les plus courantes de l’échec. Beaucoup passent leur vie à vivre dans la médiocrité parce qu’ils attendent toujours le “bon moment” pour commencer à faire quelque chose de valable pour réussir. N’attendez pas. Le “le bon moment” ne viendra jamais. Commencez immédiatement et travaillez avec n’importe quel outil dont vous disposez.

– LE MANQUE DE PERSÉVÉRANCE:
En général, nous commençons bien ce que nous entreprenons, mais nous le finissons mal. Beaucoup ont tendance à abandonner aux premiers signes de défaite. Rien ne peut remplacer la PERSÉVÉRANCE. Succès et réussite rime avec persévérance.

– UNE PERSONNALITÉ NÉGATIVE:
Il n’y a aucun espoir de succès pour celui qui repousse les autres par sa personnalité négative. Le succès vient par le pouvoir, et le pouvoir s’obtient grâce à la coopération de tous. Une personnalité négative n’incite pas à la coopération.

– LE MANQUE DE DÉCISION BIEN DÉFINIE:
Les hommes qui réussissent prennent des décisions rapidement et en changent très lentement, selon les cas. Les hommes qui échouent prennent des décisions très lentement et en changent rapidement, le plus souvent. L’indécision et l’hésitation sont deux sœurs jumelles. Quand on trouve l’une, l’autre n’est sûrement pas loin. Éliminez-les avant qu’elles ne vous entraînent à L’ÉCHEC.

– LA PRUDENCE EXCESSIVE:
Celui qui ne saisit pas sa chance devrait généralement se contenter des miettes laissées par les autres. La prudence excessive est aussi mauvaise que la négligence. Toutes les deux sont des extrémités à éviter. La vie elle-même est pleine d’occasions à saisir.

Que diriez-vous d’avoir accès gratuitement à une méthode fiable pour apprendre à développer et optimiser dans votre vie quotidienne le potentiel qui sommeille en vous.

La motivation

La motivation le sens même de ce mot est significateur, moti présume un moteur un intérêt qui va faire mettre en marche une action. Va je vais prendre les moyens et les décisions qui feront que je pourrais mettre en marche mon idée. Ation, devient l’action à faire.

Donc la motivation à comme source profonde une pensée qui sera assez prometteuse d’avenir pour générer d’autre pensée qui viendront engraisser l’autre pour mettre de la viande autour de l’os. Ces pensées engendrons une prise de décision qui mènera vers l’action. C’est à dire que nous pourrons aiguiller nos actions vers des créneaux précis. Puisque l’action et la pensée concertée deviendront en accord. Prenons comme exemple une personne qui désir maigrir. Elle doit établir un processus précis

Le processus de la motivation à ce moment sera de préétablir une grille de ce que nous voulons, le visualiser, pour mettre en marche le moteur et créer les actions à poser pour atteindre notre but. Puis déterminer un temps pour atteindre le but fixé.

En établissant par le biais de la motivation, les chances de réussite des objectifs se trouvent triplé. Puisque nous utilisons le mental, la visualisation et l’action comme moteur. Autrement dit notre pensée demande, notre motivation à le vouloir nous le fait visualiser, pour être prête à poser les gestes et recevoir le cadeau demandée.

www.ledocumenteur.com


De par ma formation en toxicomanie, l’acte de la motivation se trouve un outil que je me sers ponctuellement pour parvenir à motiver les personnes aux prise à des problèemes de toxicomanie

Source: http://www.contenulibre.com/73-motivation

Briseurs de rêves

Êtes-vous dans cette catégorie de gens ?


1 – Histoire lue dans le livre Le succès selon Jack

Un professeur demande à ses étudiants de rédiger un texte décrivant ce qu’ils aimeraient faire lorsqu’ils seraient adultes. Un jeune a expliqué qu’il voulait posséder son propre ranch de deux cents arpents pour y élever des chevaux de course. Son professeur lui a attribué un échec, en lui expliquant que la note était le reflet du manque de réalisme de son rêve.

Aux yeux du professeur, un garçon vivant dans une autocaravane n’arriverait jamais à accumuler l’argent nécessaire pour faire l’acquisition d’un ranch, se procurer des chevaux reproducteurs et payer les salaires des employés. Il offrit donc au jeune homme la chance de réécrire son texte afin d’obtenir une meilleure note. Le garçon rétorqua : « Reprenez votre échec; moi je garde mes rêves ! »

2 – Histoire vécue

Un ami à moi, père de jeunes adolescentes de 15 et 16 ans me faisait part d’une expérience vécue avec l’orienteur de la polyvalente que fréquentent ses deux filles. Étudiante en quatrième secondaire, l’aînée a depuis plusieurs années déjà un rêve bien présent dans son esprit : elle veut être pédiatre. N’est-ce pas fantastique ? Depuis près de quatre ans et malgré son jeune âge, elle demeure orientée vers son rêve, si bien qu’elle est allée passer une demi-journée avec une vraie pédiatre afin de visualiser son rêve. Toujours dans l’optique de faire le nécessaire pour la réalisation de celui-ci, elle se présente à l’orienteur de sa polyvalente afin de connaître les cours requis pour être acceptée au collégial dans ce programme.

Je dois également vous souligner qu’elle réussit très bien du point de vue académique, se situant même dans les premiers de classe, avec plusieurs mentions lors de remises de prix pour ses excellents résultats.

Quoi qu’il en soit, je vous fais part de la réponse du « briseur de rêves », pardon, de l’orienteur, à la suite de la demande de cette jeune fille déterminée à poursuivre son rêve.

« Écoute, aussi bien te le dire immédiatement, il y a très très peu d’étudiants et étudiantes retenus pour cette concentration. Ils sont très sélectifs parce que c’est très difficile et très peu de gens se rendent jusqu’au bout. »

OUCH ! AYOLE ! ATTACHEZ-MOI QUELQU’UN !

Mauvaise journée bonhomme, vous l’auriez frappé au visage que vous ne lui auriez pas fait plus mal. Heureusement, son rêve est si réel qu’elle a bien l’intention de le poursuivre. Et vous savez quoi ? Si vous êtes un amateur de paris, ne misez pas contre elle, car dans quelques années, elle pourrait bien soigner vos enfants ou petits enfants.


« UNE CERTAINE ÉTUDE AMÉRICAINE PORTERAIT SUR LE FAIT QUE PLUS TÔT DANS VOTRE VIE VOUS AVEZ UNE VISION CLAIRE ET PRÉCISE DE CE QUE VOUS VOULEZ ÊTRE PLUS TARD, PLUS VOUS AVEZ DE CHANCES DE RÉUSSITE. »

C’est malheureux, mais j’ai une autre histoire aussi bouleversante venant de la bouche d’un « adulte ». Au fait, que veut dire « adulte » ? Attendez un peu, j’ouvre mon dictionnaire Robert de la langue française.


ADULTE : Qui est parvenu au terme de sa croissance.
ÂGE ADULTE : De la fin de l’adolescence au commencement de la vieillesse = Mûr
(J. Rostand) dit « être adulte, c’est être seul. »

Croyez-moi, en lisant la prochaine histoire c’est exactement ce qui risque d’arriver à l’individu, comédien, acteur dont je vais volontairement taire le nom, s’il pense vraiment ce qu’il a dit sur les ondes de TVA,au cours du printemps 2006. L’excellent animateur Guy Jodoin, discute de choses et d’autres avec notre invité mystère, mais principalement de sa carrière de comédien et d’acteur. Avant de terminer l’entrevue, M. Jodoin demande au grand motivateur : Si tu avais un conseil à donner au jeune qui désire faire ton métier, que serait-il ? »

Une réponse spontanée et du fond du cœur : « Oubliez ça, c’est trop difficile, ça n’a pas de bon sens. »

OUCH ! AYOYE ! ATTACHEZ-MOI QUELQU’UN !

Comment peut-on dire pareille chose, laisser un tel message à notre génération de demain ? Quel briseur de rêves ! Imaginez un seul instant un jeune homme ou une jeune femme qui, après 11, 12, 13, peut-être 14 années passées sur les bancs d’école à se faire enseigner tout ce qu’il ou elle ne désire pas nécessairement apprendre, et qu’après finalement avoir découvert que sa passion serait de devenir acteur, il ou elle entend un adulte, « un être désirant apparemment rester seul » (ma version), dire devant peut-être près de 1 000 000 de personnes « Oublie ça, ce ne sera pas possible ».

J’espère que notre brillant acteur ne vieillira pas trop rapidement, la télévision québécoise risque d’en prendre pour son rhume étant donné que plus personne ne peut réussir dans ce domaine.

C’est assez agréable de s’imaginer en 2025 avec le film « Les Boys » avec les mêmes acteurs. Nous devrons revoir « Lance et Compte » avec nos acteurs favoris du passé, car il n’y a pas d’avenir au Québec pour les acteurs, n’est-ce pas ?

Ha ! Consolons-nous, nos jeunes persévérants et confiants en leurs rêves pourront toujours traverser la frontière où l’avenir est sans limite dans tous les domaines, semble-t-il.

J’oubliais : il faudra d’abord que notre rêveur passe voir l’orienteur pour savoir à quel degré de compréhension doit se situer son anglais. Comme dirait M. Ron Fournier : « Pas sûr ! Pas sûr ! » ou « Not sure ! Not sure ».

Ensuite, on viendra nous dire que nos jeunes n’ont pas de buts dans la vie. Nos briseurs de rêves se sont fait entendrent. Quel gâchis !

Si vous êtes dans cette catégorie de gens, empressez-vous de m’engager pour écouter ma conférence sur l’attitude contagieuse, La « C » facile. Ça risque de vous frapper.

Guy www.guyplante.com

Source: http://www.contenulibre.com/73-motivation

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    51
    Partages
  • 51
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.